Être hypocondriaque : qu'est-ce que cela signifie ?

Être hypocondriaque : qu'est-ce que cela signifie ?

L’hypocondrie ou le fait d’être hypocondriaque sont des thèmes qui reviennent souvent dans nos discussions contemporaines. Qui ne côtoie pas une personne obsédée par ses supposés problèmes de santé ? Même si ce genre de comportement peut naturellement prêter à rire, il ne faut tout de même pas prendre à la légère le fléau de l’esprit que peut représenter l’hypocondrie. Car être hypocondriaque peut se révéler un véritable enfer pour le sujet atteint de cette maladie, ainsi que pour son entourage proche. Zoom sur l’enfer de l’hypocondrie…

Savez-vous vraiment ce que signifie être hypocondriaque ?

Le terme “hypocondrique” est quelque peu galvaudé. On emploie en effet l’adjectif hypocondriaque pour qualifier une personne légèrement angoissée par son propre état de santé. Or, il faut bien faire le distinguo entre une petite angoisse passagère et la maladie mentale qu’est l’hypocondrie. La personne atteinte par cette maladie mentale est susceptible de vivre un véritable enfer. Obsédée par ses pensées récurrentes, elle se persuade qu’elle est touchée par une ou plusieurs maladies graves. Elle est convaincue du fait que sa mort est proche. Contaminé par ses pensées négatives et destructrices, son cerveau envoie de mauvais signaux de détresse à son organisme qui se met à développer de faux symptômes. Ici démarre bel et bien le cauchemar de l’hypocondriaque. Enfermé dans un cercle vicieux, il ne parvient pas à s’extraire de ses convictions pernicieuses.


Lisez aussi : Anxiété et hypocondrie : comment lutter contre ce mal du siècle ?

Le sujet peut-il s’affranchir de la maladie ?

Fort heureusement, il existe des méthodes efficaces et naturelles pour combattre cette maladie mentale. Des thérapies cognitives et comportementales pourront aider le sujet atteint d’hypocondrie à mieux comprendre et apprivoiser ses craintes, dont la principale représente la peur de la mort. Certaines personnes pourront avoir recours à des anti-dépresseurs pour faire face à leurs crises d’hypocondrie. Mais sachez que cette solution peut être contournée par des méthodes plus naturelles comme la pratique de la méditation, de la relaxation, ainsi que par l’exercice physique. Le sport présente en effet des bénéfices durables et profonds auprès des personnes sujettes à l’hypocondrie.

Vous l’aurez compris, être hypocondriaque n’est pas une fatalité. L’étape numéro 1 consiste à prendre conscience du problème de fond qui vous ronge. Comprendre et apprivoiser ses peurs sera une étape décisive dans votre processus de guérison. La seconde étape consiste à trouver des moyens de se reconnecter au réel et au présent, via la méditation et/ou la pratique d’une activité physique régulière.


A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :