Natajara, le bon roi de la danse épithète de Shiva

Natajara, le bon roi de la danse épithète de Shiva

Natajara est connue dans la mythologie hindoue pour être une épithète du dieu Shiva, membre du Trimūrti qu’il compose auprès de Vishnu et Brahmā.

Découvrez ici :

Natajara

Natajara, ce qui peut se traduire du sanskrit par “roi de la danse”, est représentée en train de s’adonner à une danse cosmique qu’on appelle nadānta, danse de la félicité. Il fait partie des divinités principales du sanctuaire du Naṭarāja, situé à Chidambaram.

Une représentation particulièrement connue de Shiva le représente sous les traits de Natajara, qui se montre aussi créateur que destructeur des forces du mal.

Comme bon nombre de divinités hindoues, Natajara est doté de quatre bras. Dans sa main droite supérieure il tient un tambour (damaru en sanskrit), qui symbolise le son primordial de la création de notre univers. A l’opposé, sa main gauche porte une flamme symbolisant la notion de destruction.

Sa seconde main droite prend la forme d’une abhaya-mudrā, ce qui dans la culture indienne est reconnu comme un signe de protection. Sa main gauche laisse apparaître sa jambe gauche levée, qui symbolise la moksha. Dans l’hindouïsme et le jaïnisme, il s’agit de la libération finale de l’âme individuelle. Elle peut être considérée comme un équivalent hindou du nirvāṇa bouddhique.

Découvrez ici :

Sa jambe droite est représentée en train d’écraser un nain nommé Apasmārapuruṣa, aussi connu sous le nom de Mulayaka, qui symbolise l’ignorance.

Natajara est entouré d’un cercle de flammes, qui illustrent la succession des cycles cosmiques. Son visage est orné d’un imposant diadème-chignon (Jata-mukuta), qui lui permet de canaliser la descente sur terre du Gange céleste, qu’on appelle dans la culture hindoue le mandākinī.

Les flots du Gange sont par ailleurs reconnaissables à leur forme de tresses ondulées sur les illustrations du roi de la danse. L’une de ces tresses ondulées abrite la déesse du Gange, qui répond au nom de Gangā.

Natajara est aussi la divinité tutélaire du raja yoga (yoga royal) du Patanjali, érudit célèbre dans l’histoire intellectuelle du monde indien, qui le décrit selon une philosophie panthéiste en tant que destructeur des démons et des réincarnations sources de douleurs. A l’opposé de la culture monothéiste qui considère que dieu est un être personnel distinct de l’univers, Shiva-Nataraja est reconnu  comme le tout qui constitue notre monde.

L’épithète de Shiva est alors considéré comme un dieu compatissant envers toutes les créatures qui composent notre univers, et qui détient le feu qui brûle tout.

A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :