Les causes de l'hypocondrie : comprendre l'origine de cette maladie mentale

Les causes de l'hypocondrie : comprendre l'origine de cette maladie mentale

Les causes de l’hypocondrie ne sont pas toujours faciles à déterminer. Le saviez-vous ? Pas moins de 8,5 millions de français sont officiellement atteints d’hypocondrie, cette maladie qui nous persuade du fait que nous souffrons des maux les plus graves. Bien qu’elle puisse prêter certains à rire, cette maladie mentale peut faire vivre un enfer à celui ou celle qui est en atteint, tout comme aux proches qui partagent leur quotidien. Lorsque l’on présume toujours du pire au sujet de son propre état de santé et que l’on est persuadé que notre fin est proche, il est évident que la vie quotidienne se transforme peu à peu en véritable cauchemar. Bien souvent, le thérapeute va chercher à déterminer les causes de l’hypocondrie, bien avant d’en traiter les symptômes. Car découvrir la cause de cette maladie mentale va bien souvent aider le patient à s’extraire de ses pensées négatives et à (re)trouver la voie du bien-être.

Quelles peuvent être les causes de l’hypocondrie ?

Il est peut-être très compliqué pour le thérapeute d’identifier les causes du mal qui rongent son patient. Il faut avant tout savoir que comme pour les autres troubles anxieux, les causes de l’hypocondrie sont « multifactorielles » : on recense par exemple des participations génétiques, congénitales, éducatives et sociales. Dans certains cas on retrouve des événements traumatisants dans les antécédents : cela peut par exemple s’expliquer par la mort brutale d’un proche suite à la contraction d’une maladie grave.

Découvrez ici : Méditation et yoga contre l’anxiété : prendre (enfin) soin de soi.

Les causes de l'hypocondrie

Après l’identification des causes de la maladie, trouver le bon traitement

Une fois les causes de la maladie identifiées, il est primordial d’appliquer un traitement parfaitement adapté à votre profil. Alors que certains se tourneront vers des thérapies cognitives et comportementales, d’autres se verront administrer des anti-dépresseurs. Attention toutefois avec cette option : chez certains patients, les psychotropes pourraient contribuer à alimenter les angoisses.

Au delà de ces méthodes classiques, il existe des moyens naturels et ultra sains pour venir en aide au patient atteint d’hypocondrie. La méditation et la relaxation ont des effets très bénéfiques chez les personnes atteintes d’hypocondrie. Ces activités les aideront à reconnecter avec le présent, chasser les pensées polluantes et obsessionnelles, et reprendre petit à petit confiance en eux.

Enfin, le sport est une solution plus que recommandée pour renforcer son physique ainsi que son mental. La pratique régulière d’une activité physique a déjà permis à bon nombre de patients de retrouver un équilibre entre corps et esprit.

Vous souhaitez partager votre expérience en lien avec l’hypocondrie ? Avez-vous réussi à déterminer les causes de la maladie ? Faites-nous part de vos commentaires et témoignages !


A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :