Qu'est-ce qu'un japamala ? Histoire et usage de cet objet mystique !

Qu'est-ce qu'un japamala ? Histoire et usage de cet objet mystique !

Qu’est-ce qu’un japamala ? Le japamala est une sorte de chapelet hindou, jaïn et bouddhiste utilisé pour la récitation des mantras. Cet objet mystique attise tout particulièrement votre curiosité ? Vous aimeriez en savoir davantage sur les origines, l’histoire et les usages possibles du japamala ? Notre article fait le point sur ce chapelet hindou à l’aura unique et singulière… Belles découvertes !

Qu’est-ce qu’un japamala ? Histoire et origine de ce chapelet venu d’ailleurs

Créé en Inde il y a plus de 3000 ans, le japamala trouve en effet ses racines dans l’hindouisme, le bouddhisme, la méditation et le yoga.

Le terme « Mala » est un mot d’origine Sanskrit (qui n’est autre que la langue des textes religieux hindous et bouddhistes) qui se traduit littéralement par « guirlande de méditation ». A l’origine, les japamalas étaient essentiellement utilisés pour un type particulier de méditation appelé « Japa » qui signifie « réciter ». Le japamala peut également prendre le nom de bracelet bouddhiste, bracelet tibétain, bracelet chinois ou collier porte bonheur.

Si vous êtes adepte de méditation et que vous souhaitez faire usage de votre japamala, sachez que vous devrez répéter 108 fois un mantra, en utilisant votre chapelet afin de vous aider à compter. Notez qu’un mantra est un mot ou son répété durant la méditation afin de vous aider à vous concentrer. En d’autres termes, un mantra constitue la formule condensée d’une prière.
Par exemple, l’un des mantras les plus connus à travers le monde est le Mantra tibétain de la grande compassion (Om maṇi padme hūm), qui peut se traduire littéralement par « “Salut à toi, ô joyau caché dans le lotus ».
La grande majorité des japamalas est composée de 108 perles. A notre époque contemporaine, on trouve néanmoins de nombreux bracelets bouddhistes beaucoup plus courts, composés uniquement d’une vingtaine de perles.


Lisez aussi : Comment utiliser un japamala ? Sachez vous servir de votre chapelet hindou !

Comment utiliser votre japamala ?

Il existe différentes façons d’utiliser votre objet mystique, qui n’ont pas toutes un lien direct avec la religion.

Désormais, le japamala peut en effet être utilisé en guise d’accessoire ou de bijou exotique.

Il peut bien entendu être utilisé pour la récitation de prières et la méditation.

Dans un cadre méditatif, le japamala peut être utilisé comme un compteur. A la manière d’un simple chapelet, il peut marquer objectivement la durée de chaque séance.

Lors de la récitation de prières ou de mantras, chaque répétition sera associée à une perle, permettant de compter exactement le nombre de fois que vous répéterez votre mantra ou prière. Lorsque vous atteindrez le fameux Meru, vous saurez que le tour du japamala sera désormais achevé.

Certaines personnes utilisent même leur japamala durant la pratique du Yoga, pour s’en servir de point de fixation, et de l’imprégner de l’énergie dégagée pendant la séance de Yoga.

Dans le bouddhisme, ce chapelet se tient de la main gauche, et s’égrène de la main droite avec l’aide de l’index et du pouce. Ce geste symbolise le fait de sortir les êtres en dehors de la souffrance et de charger son corps d’énergie positive. Dans l’hindouisme, il se tient de la main droite, la main gauche étant considérée comme impure.

Enfin, cet objet mystique peut tout simplement vous aider à vous sentir mieux. Votre japamala peut permettre de se purifier, et de chasser efficacement les énergies négatives et les esprits malveillants.

Qu’est-ce qu’un japamala ? Peu importe l’usage que vous en ferez, l’essentiel est de vous approprier à votre manière cet objet mystique et spirituel.


A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :