Elohim : un Dieu pluriel pour une religion monothéiste ?

Elohim : un Dieu pluriel pour une religion monothéiste ?

Elohim : ce nom évoque peut-être quelque chose pour vous, sans que vous ne puissiez en retrouver la définition exacte. Elohim représente Dieu dans le texte hébreu.

Vous le savez sans doute déjà, la Bible est, pour les juifs, le livre sacré que Moïse reçut sur le Mont Sinaï des mains de Dieu. Ce livre sacré relate la façon dont la terre a été fondée, et ce qui est arrivé, par la suite à l’humanité, au fil des époques. Dans le texte sacré, Dieu est présent de façon constante.

Découvrez ici : Et si l’on vous disait que Dieu est une femme ?

Elohim

Que signifie donc ce terme que les observateurs de la Bible nous ont habitué à traduire en français par ” Dieu ” au singulier, alors que le mot hébreu Elohim est un pluriel ? Peu de gens le savent, mais il s’agit en effet du pluriel d'”Eloha” : littéralement, on peut traduire ce mot hébreux par “celui qui vient du ciel”, “le céleste”, “l’extraterrestre”.

Par extension, on comprend donc qu’Elohim désigne donc ceux qui viennent du ciel, du céleste, des cieux sacrés.

Certaines fois, on peut aussi retrouver le terme “Adonaï”, en lieu et place d’Elohim. Les observateurs de la Bible traduisent encore “Adonaï” par Dieu, ou par Seigneur. Ce qui est étrange, c’est que le mot Adonaï est également un pluriel. Il est le dérivé d’Adon, qui signifie Seigneur. En hébreu, le possessif d’Adon est au singulier : “Adoni “, qui signifie “Monseigneur” ; tandis que le possessif pluriel “Adonaï” veut dire ” Messeigneurs “.

Il est très surprenant que les Hébreux, seul peuple monothéiste de l’antiquité, aient choisi le pluriel pour désigner leur Dieu unique.

Certains affirment qu’il s’agit du pluriel de Majesté, mais en réalité, il n’en est rien.

Dans le texte en hébreu on retrouve aussi parfois : “IHVH”, dont les traducteurs ont tiré “Iavéh”, ou encore “Jéhova”. Or, “IHVH” n’est pas un mot en hébreu, mais un sigle.

IHVH sont les lettres principales de quatre mots hébreux :

” Aïa, hové, ve iéhié “, I – H – V – H, qui signifient : ” Il a été – Il est – Et – Il sera “, c’est le symbole de l’Eternité.

Pour ne pas s’embarrasser de complications, les traducteurs de la Bible, chrétiens et juifs, nous restituent les trois expressions hébraïques :”IHVH”, “Adonaï”, “Elohim”, sous une forme unique en français : Dieu.

Dès lors, comment interpréter le terme Elohim dans le texte hébreux ? En réalité, ce mot qui représente l’entité centrale de la Bible désigne l’entité créatrice, désigne une entité d’individus distincts, autrement dit, un peuple.

A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :