Le courage d'abandonner un rêve

Le courage d'abandonner un rêve

Etes-vous entrain de vous demander si vous ne vous faites pas d’illusions ? Ce rêve d’enfant de devenir médecin est-il entrain de s’éclipser au fur et à mesure du temps ? Comment savoir si un rêve n’a plus lieu d’être et comment avoir le courage d’abandonner un rêve ?

Découvrez ici : Le top 5 des signes astrologiques les plus rêveurs.

Avoir le courage d’abandonner un rêve

Deux choses peuvent se passer. D’un point de vue intérieur : votre intuition cesse de vous guider vers ce rêve. Ou d’un point de vue extérieur : les manifestations de l’univers de l’univers semblent vous décourager de continuer sur cette voie. C’est le moment d’accepter et de lacher prise. Grands préceptes bouddhistes, cette philosophie nous enseigne que nos désirs ne sont que prison et que si nous persistons à les maintenir en vie nous nous retrouverons d’une manière ou d’une autre dans un état de souffrance. Pour cela posez-vous la question de savoir si ce rêve pas irréaliste, démesuré ou tout simplement pas fait pour vous. Oui cela peut être très difficile à réaliser mais le moment est venu. Ne vous inquiétez pas, généralement ce genre de prise de conscience est très bénéfique pour l’âme qui visiblement jusqu’à présent ne se sentait pas écoutée.

L’intuition : la clé du mystère

Pour ce qui est de l’intuition elle peut être un outil très outil quant à la décision d’abandonner un rêve Pour cela, essayez de vous reconnecter à ce sixième sens que vous possédez précieusement. Installez vous confortablement en position allongée et posez une lapis lazuli sur votre front. Si vous n’arrivez pas à méditer dans le silence aidez-vous d’une méditation guidée sur le chakra du troisième oeil pour le débloquer et l’ouvrir. Centrez toute votre attention sur cette zone entre les sourcils et demandez à la source ou a votre for intérieur d’épanouir ce chakra comme une fleur de lotus. Pour renforcer cet exercice vous pouvez même insérer la pierre dans votre oreiller le soir avant de vous coucher. Vous verrez que petit à petit d’anciens rêves céderont place à de nouveaux beaucoup plus en adéquation avec votre être. Ce que les Anglais appellent le “gut feeling” (“sentiment des viscères”) est ce dont il s’agit ici précisément. C’est ce sentiment qui sera juste en toute circonstance peut-être l’avez vous simplement oublié ou écarté. Faites lui confiance. L’intuition tombe toujours juste.

Les manifestations extérieures : quand le destin s’acharne

Lorsque nous nous accrochons à un désir et qu’il ne se matérialise pas quoique l’on fasse c’est qu’il y a une raison cachée. Peut-être y a t-il une leçon que vous n’avez pas entérinée ou un pardon à faire. Pour cela je vous conseille d’employer la technique de l’Ho’oponopono qui est un rituel de pardon et de réconciliation ancestrale. Ho’oponopono n’est pas de satisfaire nos besoins, nos désirs, nos souhaits ou encore nos rêves, car tout cela vient de l’ego. Souhaiter la richesse, le bonheur, l’abondance est du domaine du mental ou de l’ego. Avec Ho’oponopono nous sommes sans attente c’est pourquoi nous ne désirons ni ne cherchons à obtenir quoi que soit. Nous laissons simplement l’âme agir. Pratiquer Ho’oponopono c’est tout simplement, et humblement, retrouver la paix en soi. Et c’est aussi, par une pratique continue et quotidienne, découvrir et établir la connexion avec la divinité en nous. Pour en savoir plus venez découvrir notre article sur le sujet ici.

Lorsque nous nous retrouvons face au courage d’abandonner un rêve, posons nous ces bonnes questions. Est-ce un désir de mon âme ? De mon égo ? Est ce pour me faire valider par un proche ? Est-ce par obligation ? N’hésitez pas à rédiger un petit texte sur les raisons objectives et subjectives de ce rêve petit à petit vous vous ferez à l’idée qu’il est sans doute temps de passer à autre chose. En plus de cela vous aurez des signes très clairs de l’univers ! Des séries de chiffres, des synchronicités en tout genre, de nouvelles rencontres. L’univers vous aidera à matérialiser le courage d’abandonner un rêve. Toujours. Ne dit-on pas que lorsqu’une porte se ferme une autre s’ouvre ?


A lire aussi :

Laetitia Laetitia

Rédactrice passionnée par l’écriture depuis toujours, Laetitia est également conseillère en image, numérologue et lithothérapeute. Toujours à la recherche de nouvelles inspirations elle aime fréquenter les librairies ésotériques durant son temps libre. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :