A-t-on une conscience après la mort ?

A-t-on une conscience après la mort ?

Nous le savons, la culture occidentale est assez fermée concernant la vie après un décès. Dans l’Egypte ancienne, chez les grecs, la Rome Antique, la religion bouddhiste ou judaïque, l’ensemble des pays et des cultures s’accordent pourtant à dire que la mort n’est qu’un nouveau commencement. Y’a-t-il réellement une conscience après la mort ou n’est-ce qu’une étape à franchir avant le renouveau ? Cet article vous apporte des éléments de réponses.

Découvrez ici : Sanpaku : vos yeux peuvent-ils prédire votre mort ?

Notre existence au-delà du corps physique

Deux écoles s’affrontent : les traditionnalistes qui croient dur comme fer que nous ne sommes qu’un corps physique sur terre et qu’après notre décès, tout s’arrête. Et ceux qui pensent que nous sommes sur le point de révolutionner notre façon de voir la vie grâce à une découverte majeure : celle de la conscience après la mort.

De plus en plus de témoignages troublants et étrangement semblables à travers le monde tendent à bouleverser nos croyances et nos dogmes : réincarnation, signes de l’Univers, tunnel et lumière blanche, expérience de mort imminente (EMI), voyage hors du corps, etc.

Malgré tous ces éléments, l’existence de l’au-delà n’est pas encore prouvée et certains scientifiques défendent la thèse de l’hallucination : ça serait en réalité notre cerveau défaillant qui produirait ces tâches blanches, cette lumière vive et ces « visions » lorsque l’on frôle la mort.

Découvrez ici : Les superstitions qui annoncent la mort.


Conscience après la mort ou métaconscience ?

Notre conscience après la mort, aussi nommée « métaconscience », survivrait donc même sans notre corps. Un peu comme quand une télévision est brutalement éteinte : le son et l’image ne sont plus là, mais les ondes continuent de circuler. Avec notre cerveau, ça serait pareil.

C’est pourquoi certaines personnes seraient capables de « voyager » hors de leurs corps. Durant la nuit ou lorsqu’ils rencontrent la mort, leur conscience sortirait de leur enveloppe corporelle pour « voyager » ou « vagabonder ». C’est le même phénomène qui se produirait après la mort. Notre corps serait physiquement « mort » car inerte, mais notre âme, nos pensées et notre esprit continueraient à survivre en dehors de lui. Cette notion de « conscience en dehors du corps » pourrait aussi être un autre moyen de désigner « l’âme ».

Nos émotions, nos croyances, nos sentiments et nos pensées auraient donc en fait d’incroyables pouvoirs. Ce corps, à qui nous donnons tant d’attention et d’importance aujourd’hui, pourrait en réalité n’être qu’un réceptacle destiné à accueillir temporairement notre conscience.


A lire aussi :

Laura Laura

Rédactrice web passionnée par l'écriture depuis toujours, Laura a toujours été fascinée par la spiritualité et l'astrologie. Durant son temps libre, elle aime aussi lire et voyager. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :