Encens et cultures : histoire et croyances autour de l'encens...

Encens et cultures : histoire et croyances autour de l'encens...

Encens et cultures : les peuples entretiennent des rapports spécifiques avec l’encens à travers le monde. Chaque communauté a développé des croyances et des rites spécifiques autour de l’encens. Notre article du jour vous aide à comprendre les différents rapports entre encens et cultures.

Découvrez ici : Quel encens pour la prospérité choisir ?

Encens et cultures : différents rites à travers le monde et les âges…

Égyptiens


Ils sont peut-être les plus anciens dans l’art de la fabrication et de l’utilisation de l’encens. L’encens égyptien le plus célèbre est le Kyphi (ou Khyphi), qui a été produit dans un temple et sous un rituel hautement secret. C’était un composé d’effet très bénéfique, et Plutarque le définissait comme: «L’encens est constitué de seize 16 ingrédients, nombre qui représente le carré d’un carré, et de tels ingrédient révèlent leur pouvoir la nuit. Il a le capacité de détendre, d’alléger les rêves et de dénouer les tensions quotidiennes, apportant calme et tranquillité à ceux qui le respirent.” Un des ingrédients qui le composent est l’arbre à encens populaire, considéré comme sacré. Lorsque sa résine est coupée, les hommes devraient s’abstenir de tout contact sexuel.

Hindous


Ils ont toujours été passionnés par les arômes agréables, et l’Inde (dans l’Antiquité) a toujours été célèbre pour ses parfums. L’importation d’encens provenant d’Arabie a figuré parmi les premières, mais d’autres matériaux aromatiques ont également été utilisés, tels que le benjoin, les résines, le camphre, les graines, les racines, les fleurs séchées et les bois aromatiques. Le bois de santal était l’un des composants les plus populaires de l’époque. Ces matériaux ont été brûlés dans des rituels publics ou à la maison.

Juifs


Dans l’Ancien Testament figurent diverses références à son utilisation par le peuple juif. Généralement, les chercheurs s’accordent à dire que la combustion de l’encens n’a été introduite que dans le rituel juif autour du 7ème siècle avant JC. Le premier encens était composé de quelques ingrédients : le stuc, l’onyx, le galbanum et l’encens pur, et sa préparation était semblable à celle employée par les prêtres égyptiens.

Grecs


Il a commencé à être diffusé dans le siècle VIII avant JC, et provenait alors de la Phénicie.

Bouddhiste


Il a commencé à se répandre autour du 7ème siècle avant JC; avec les parfums, il constituait l’une des sept offrandes sensorielles qui forment l’une des sept étapes de l’adoration.

Romains


Très utilisé lors de la Fête du Berger, avec des branches d’olivier, du laurier et des herbes, ainsi que de la myrrhe et du safran.

Chrétiens


Ce sont ceux qui ont pris le plus de temps pour inclure l’encens dans leurs rites. Ce n’est qu’après le cinquième siècle que son utilisation a lentement augmenté. Au 14ème siècle, il a intégré une partie de la messe solennelle et d’autres services.

Islamique


Il n’y a aucune référence à son utilisation dans le sens religieux, mais la tradition nous montre que son parfum peut être utilisé comme une référence aux morts.

Autres cultes


C’est un accessoire commun aux cérémonies magiques, utilisé pour neutraliser les énergies négatives par exemple, ou bien lors de méthodes d’enchantements. Les lettres du nom de la personne à qui l’enchantement est dédié indiquent quel parfum est nécessaire. Les matériaux les plus utilisés dans ce cadre sont l’encens, le benjoin, le liège, les graines de coriandre, et l’aloès.


A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :