Vrai ou faux : les bouddhistes sont végétariens

Vrai ou faux : les bouddhistes sont végétariens

On a souvent tendance à croire que tous les bouddhistes sont végétariens, mais qu’en est-il vraiment ? On fait le point sur la consommation de viande chez les bouddhistes.

Découvrez ici : Les 4 commandements du bouddhisme.

Bouddhisme et véganisme

Vous serez peut-être étonné d’apprendre que le bouddhisme n’impose pas à ses fidèles d’être végétariens. A aucun moment, dans les textes sacrés, il est question de s’abstenir de manger de la viande – pas en ces termes-là, du moins. Ainsi, certains bouddhistes sont végétariens, et d’autres ne le sont pas, en fonction de leur interprétation des préceptes bouddhistes.

Prenons l’exemple des moines bouddhistes à travers le monde, notamment au Laos, en Thaïlande ou encore en Birmanie, qui subviennent à leurs besoins uniquement grâce aux offrandes des fidèles. Si les donations de nourriture sont généralement constituées de riz, de la viande est parfois offerte, auquel cas le moine mangera, la plupart du temps, ce qu’on lui aura offert sans se poser de question.

Découvrez ici : La nourriture et la spiritualité.


2 raisons pour lesquelles les bouddhistes sont végétariens

Si certains bouddhistes sont végétariens, d’autres font le choix de manger de la viande : il s’agit avant tout d’une affaire de préférence personnelle.

  • bouddhistes sont végétariens : nombre 1

    Pratiquer la non-violence

    Dans le bouddhisme, les disciples doivent non seulement s’abstenir de tuer, mais ils doivent également éviter de causer des dommages ou provoquer la mise à mort de tout être vivant. Ces préceptes s’inscrivent dans une attitude plus vaste qui vise à pratiquer la compassion. Ainsi, chasse et pêche sont des activités strictement interdites.

    De plus, les règles monastiques n’ont cessé de changer au fil des siècles pour s’adapter à notre société qui évolue en permanence. Vu la situation actuelle et les conséquences environnementale qu’entraîne la consommation de viande, un véritable problème éthique se pose désormais. Les bouddhistes, qui cherchent à vivre en harmonie avec la nature, ne peuvent l’ignorer.

  • bouddhistes sont végétariens : nombre 2

    Vénérer la vie

    Le premier précepte du bouddhisme est de ne pas tuer. Plus globalement, les bouddhistes mènent une existence guidée par la vénération de la vie et de toutes les choses vivantes. La plupart des bouddhistes sont végétariens car ils suivent à la lettre ces préceptes.

    A l’inverse, certains bouddhistes soutiennent qu’ils ne tuent pas eux-mêmes les animaux qu’ils mangent, et qu’ils ne font, par conséquent, pas d’entorse au précepte de la non-violence. Et lorsqu’ils achètent leur viande chez le boucher, l’animal en question n’a pas été tué spécifiquement en leur nom.


A lire aussi :

Abigaël Abigaël

Chroniqueuse et passionnée par le monde mystique, avec une forte sensibilité liée au monde spirituel, elle investit la plupart de son temps à des activités en plein air. Son plus grand rêve est de faire le tour du monde. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :