.
Le Bouddhisme et son histoire

Le Bouddhisme et son histoire

Le Bouddhisme est une religion dans le sens où il désigne un ensemble de règles et de rites pratiqués par des adeptes, mais sans notion précise de divinité. Le mot Bouddhisme vient de Bouddha, un mot du sanskrit qui signifie : éveillé. L’éveil pour le Bouddha est une forme de libération, de renoncement à tout désir terrestre et de souffrance pour atteindre la pureté de l’esprit, un état spirituel et immatériel dans toute sa plénitude.

De cette manière, le Bouddha est d’abord la désignation attribuée à Siddhârta Gautama Sakyamuni, dont l'enseignement a donné naissance à ce qu’on appelle aujourd’hui dans le monde, le Bouddhisme, mais plus en Orient comme Buddha-Dharma, qui veut dire les enseignements du Buddha. 

Siddhârta Gautama Sakyamuni et la diffusion du Bouddhisme

Reconnu comme le père du Bouddhisme, Siddhârta Gautama Sakyamuni, né d'une famille royale d'une tribu indo-aryenne du nord de l'Inde, Ve siècle avant J.C, s’est éloigné du trône dont il était l’héritier, pour donner à sa vie une toute autre orientation que celle prévue par son ascendance royale.

Il se lance alors dans une quête spirituelle en passant des méthodes de méditation et le yoga. Il a pour seul aliment, du riz et séjourne au pied d'un arbre près du village de Gaya. De par ses études, privations et méditation il finit par définir les quatre nobles vérités qui vont fonder le Bouddhisme. Ce sont :

  • Le symptôme : La vérité de la souffrance qui réside dans l'insatisfaction inhérente à l'existence humaine. La cause de la souffrance est le désir. Ce désir nous lie au cycle des renaissances.

  • Le diagnostic : La vérité de l’origine de la souffrance. Cette insatisfaction trouve son origine dans l'ignorance et le désir d'appropriation, propre à l'ego.

  • La thérapeutique : La vérité sur la cessation de la souffrance. Il existe un état de santé où l'ignorance est abolie, le désir ne s'exprime pas et ne donne pas naissance à l'insatisfaction.

  • Le remède : La vérité du chemin qui mène à la fin de la souffrance. Pour retrouver cet état de santé, il convient de suivre une voie qui met fin à l'ignorance et au désir.

Pratique et diffusion

Abonnez-vous à notre newsletter!

Recevez chaque semaine des articles comme celui-ci dans votre email, c'est gratuit.

Abonnez Ici

La pratique du culte dans le Bouddhisme est assez complexe et très riche en symboles. Elle demande une grande concentration. Mais l'idéal de renoncement enseigné par le Bouddha ne peut être atteint que dans les monastères, dans lesquels la vie se déroule en prières et méditations qui aident à progresser sur la voie spirituelle et atteindre ainsi le but qui est l'éveil et la libération.

Le bouddhisme compte aujourd´hui plus de 300 millions d'adeptes dans le monde répartis en 3 branches en orient. Le Theravada, pratiqué au Sri Lanka, Thaïlande, Birmanie et Cambodge, le Mahayana, en Chine au Japon et Vietnam, et enfin le Vajrayna, au Tibet, Mongolie et Japon et plusieurs centres d’enseignements dans le monde.

A lire aussi :

Révélations instantanées vous concernant pour 2017.

Cliquez ici !

Jean Jean

Ecrivain et passionné du monde spirituel, il concentre son expérience dans la communication avec son prochain, en sachant donner et recevoir. Un amoureux de la vie qui est toujours à la recherche du bien-être physique et psychologique.

Réalisez votre consultation en ligne personnalisée :

Dernières Chroniques