Trop de sommeil paradoxal est une mauvaise chose

Trop de sommeil paradoxal est une mauvaise chose

Le mystère du sommeil paradoxal est un défi pour les scientifiques depuis des décennies : expliquer pourquoi il est si distinctement différent des autres types de sommeil. Nous passons (idéalement) environ un quart de chaque nuit dans cette phase du sommeil, ce qui en fait une partie importante de l’architecture du sommeil. Ca signifie quoi d’avoir trop de sommeil paradoxal ?

Mais qu’est-ce que le sommeil paradoxal ? Le sommeil paradoxal est l’une des 4 étapes du sommeil. Idéalement, il a lieu toutes les 90 minutes environ, avec ces tronçons de sommeil paradoxal alternant entre les périodes de sommeil non paradoxal. Chaque période de sommeil paradoxal est idéalement plus longue que celle qui la précède.

Nous savons déjà que ce stade est caractérisé par des mouvements oculaires distincts pendant le sommeil alors que les yeux sont fermés.

Trop de sommeil paradoxal est une mauvaise chose

Fatigué ? Épuisé ? Vous dormez à des heures normales mais vous vous réveillez avec l’impression de ne pas avoir dormi du tout ? Vous avez peut-être trop de sommeil paradoxal et votre régime alimentaire peut vous y pousser.

Selon les résultats d’une étude réalisée par des chercheurs de la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie, la composition corporelle et l’apport calorique d’un individu peuvent avoir une influence sur le temps passé à des stades spécifiques du sommeil.

L’étude a mis en évidence des preuves suggérant que les adultes en surpoids passaient plus de temps en sommeil paradoxal que les adultes de poids normal. Ils ont également constaté qu’une augmentation de la protéine prédit moins de la phase de sommeil réparateur : Étape 2. Les chercheurs ont suggéré que plus d’étude est nécessaire pour savoir plus sur les effets d’un régime alimentaire sur le sommeil.


Lisez aussi : Le sommeil agité : Quelles en sont les causes

De combien de sommeil profond avez-vous réellement besoin chaque nuit ?

La quantité de sommeil profond et paradoxal dont un adulte moyen a besoin représentera environ 20 à 25% de son sommeil total, en fonction du nombre d’heures de sommeil.

À 7 heures, cela représenterait environ 84 à 105 minutes. À 9 heures, cela équivaut à environ 108 à 135 minutes.

Les gens ont tendance à avoir besoin de moins de sommeil à mesure qu’ils grandissent, ce qui entraînera un changement de cette moyenne.

L’adulte moyen a besoin de 7 à 9 heures de sommeil la nuit. Quand une personne dépasse 7 heures de sommeil la nuit, elle commence à ressentir les effets négatifs sur sa santé physique et de son acuité mentale.


Comment obtenir des habitudes de sommeil équilibrées ?

Voici quelques conseils à suivre :

  • Obtenez la bonne quantité de sommeil. C’est l’un des seuls moyens d’éviter d’avoir beaucoup de sommeil paradoxal. Créez un emploi du temps et essayez de dormir de sept à neuf heures par nuit pour éviter les excès de sommeil et le sentiment de somnolence au lever.
  • Si vous souffrez d’un trouble du sommeil ou d’une dépression, vous devrez peut-être prendre les médicaments que votre médecin vous a prescrits. Évitez les facteurs de stress ou les déclencheurs qui pourraient affecter vos habitudes de sommeil.
  • Le bon régime alimentaire et l’exercice feront également des merveilles. Avant de dormir, évitez de trop manger ou de vous entrainez, car vous vous sentirez trop fatigué pour dormir. Faites de l’exercice pendant au moins 15 à 20 minutes chaque jour pour favoriser un meilleur repos.

A lire aussi :

Emma Emma

Communicatrice, amoureuse du bien-être. Aime l'écriture et la bonne énergie que les gens peuvent irradier autour d'eux. L'équilibre reste toujours dans son intérieur. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :