Jalousie maladive : le syndrome de Rebecca

Jalousie maladive : le syndrome de Rebecca

Avez-vous déjà entendu parler du syndrome de Rebecca ? Cette expression tirée d’un roman fait référence à la jalousie maladive que l’on peut ressentir envers l’ex de notre partenaire.

Découvrez ici : Utiliser l’aromathérapie pour contrôler sa jalousie.

Qu’est-ce que le syndrome de Rebecca ?

Le nom de ce syndrome provient du roman de Daphné du Maurier, publié en 1938. Il met en scène une jeune femme qui épouse un veuf, nommé Maxime. Elle emménage dans la demeure qu’il occupait avec Rebecca, sa femme qui a tragiquement disparu.

La présence de celle-ci est omniprésente, elle se fait sentir à travers des objets, des souvenirs ou encore à travers l’évocation qu’en fait Maxime. L’ombre de Rebecca plane sur cette relation naissante, la nouvelle épouse ne se sent pas à la hauteur de Rebecca et développe une jalousie maladive à son égard.

Comment se manifeste-t-il ?

Le syndrome de Rebecca, ainsi nommé par des psychologues qui ont trouvé cette appellation très à propos, se produit couramment au sein de couples. Lorsqu’une relation se forme, les deux partenaires ont bien souvent déjà été en couple, et l’ombre des ex plane au-dessus de de cette nouvelle relation.

Le syndrome de Rebecca peut se manifester de diverses manières : la jalousie maladive dont l’un des partenaires est atteint le pousse à fouiner dans le passé de sa moitié, à poser des questions incessantes, à chercher des informations sur l’ex dont il est jaloux (Rebecca ou son équivalent), à avoir le sentiment qu’il ne sera jamais à la hauteur. Ce syndrome est néfaste et peut aller jusqu’à provoquer une rupture, s’il n’est pas pris au sérieux et maîtrisé.

Découvrez ici : Les différents types de jalousie : un sentiment universel qui prend diverses formes…


Comment lutter contre le syndrome de Rebecca ?

Il y a plusieurs façons de lutter contre le syndrome de Rebecca. La première étape est de communiquer et de jouer franc jeu avec son ou sa partenaire. Parlez de vos anciennes relations sans tabou, ne faites pas de mystère en refusant d’évoquer votre ex. Tout le monde a un passé, il n’y a rien de mal à avoir aimé quelqu’un d’autre.

Surtout, ne faites pas de comparaison entre votre ex et votre nouveau partenaire. Si la relation avec votre Rebecca s’est terminée, c’est bien que quelque chose n’allait pas, il ne sert donc à rien d’idéaliser cette relation et de mettre trop haut la barre pour votre partenaire actuel. Prenez le temps de vous découvrir et acceptez-vous mutuellement tel que vous êtes.


A lire aussi :

Abigaël Abigaël

Chroniqueuse et passionnée par le monde mystique, avec une forte sensibilité liée au monde spirituel, elle investit la plupart de son temps à des activités en plein air. Son plus grand rêve est de faire le tour du monde. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :