La respiration dans le yoga, un des piliers de la pratique !

La respiration dans le yoga, un des piliers de la pratique !

Vous venez de vous lancer dans la pratique du yoga et vous avez peut être omis d’effectuer un travail de fond sur votre respiration ? Sachez que la respiration dans le yoga est une composante fondamentale de cette discipline, qui est trop souvent négligée par les débutants. Notre article du jour vous aide à optimiser la respiration dans le yoga. Belles découvertes !

Découvrez ici : La respiration consciente, ou comment se reconnecter à l’instant présent.

La respiration dans le yoga : un élément clé

Si vous évitez le souffle sur votre tapis de yoga, sachez que vous n’êtes pas seul. « Pranayama », qui est la discipline du souffle, a vraiment été laissé pour compte. Pranayama est souvent négligé alors que sa belle soeur, asana, est l’invitée d’honneur dans les studios de yoga. Appliquez-vous à donner une chance à votre respiration et vous réaliserez que c’est la vraie reine de la discipline.

  • la respiration dans le yoga : nombre 1

    Conscience de base de la respiration

    Commencez par noter où vous en êtes déjà avec votre souffle. Savez-vous quand et pourquoi votre respiration est superficielle ou qu’est-ce qui la fait accélérer? Ce sont des informations très utiles pour créer une résilience au stress. De plus, le simple fait de prendre conscience de votre souffle a tendance à le ralentir.

    Exercez-vous : n’importe quand, n’importe où. En respirant par le nez, prêtez attention à votre inspiration et votre expiration. N’essayez pas d’influencer votre respiration, observez la simplement. Continuez pendant 2-3 minutes.

  • la respiration dans le yoga : nombre 2

    Ujjayi Pranayama (souffle victorieux ou souffle d’océan)

    Cette pratique de pranayama classique, connu pour son son apaisant, semblable à celui de l’océan, peut encore améliorer la réponse de relaxation de la respiration lente. La théorie repose sur le fait que les vibrations dans le larynx stimulent les récepteurs sensoriels qui signalent au nerf vague de produire un effet calmant.

    Exercez-vous : concentrez votre attention sur votre respiration pendant la pratique des asanas. Inspirez par le nez, puis ouvrez la bouche et expirez lentement en émettant le son «HA». Essayez ceci plusieurs fois, puis fermez la bouche en gardant l’arrière de la gorge de la même forme que celle que vous utilisiez auparavant pour former le «HA» lorsque vous expirez par le nez.

  • la respiration dans le yoga : nombre 3

    Nadi Shodhana Pranayama (respiration de narine alternée)

    Il s’agit d’alterner les narines droite et gauche lorsque vous inspirez et expirez. Cette pratique permet de débloquer et purifier les nadis, qui, dans la croyance yogique, sont des passages d’énergie qui transportent la force de vie et l’énergie cosmique à travers le corps. Bien qu’il n’existe aucune preuve scientifique claire à l’appui de ces effets, une étude pilote a montré que sept jours après l’application de cette technique, les systèmes nerveux hyperactifs étaient essentiellement rééquilibrés. Et une étude de 90 personnes souffrant d’hypertension artérielle a révélé que Nadi Shodhana avait abaissé la pression artérielle et amélioré la concentration mentale.

    Exercez-vous :  de préférence à la fin d’une séquence d’asanas pour préparer l’esprit à la méditation. Assez-vous confortablement, et fermez votre main droite avec un poing doux devant votre nez, puis allongez votre pouce et votre annulaire. Fermez doucement votre narine droite avec votre pouce. Inspirez par la narine gauche, puis fermez-la avec l’annulaire. Ouvrez votre narine droite et expirez lentement à travers elle. Inspirez par la narine droite puis fermez-la. Ouvrez votre narine gauche et expirez lentement à travers elle. Cela termine un cycle. Répétez 3 à 5 fois.

Désormais vous en savez un peu plus sur la respiration dans le yoga. Vous n’avez plus qu’à pratiquer !


A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :