Pourquoi notre jambe dort-elle : et si nous restions assis trop longtemps ?

Pourquoi notre jambe dort-elle : et si nous restions assis trop longtemps ?

Si vous resté longtemps assis sans changer de position, il y a de fortes chances qu’au moment de vous relever, vous soyez dans l’incapacité totale de vous servir de vos membres inférieurs. Vos jambes sont engourdies, comme endormies. Impossible pour vous de vous lever, et encore moins de marcher ! Comment expliquer ce phénomène étrange et légèrement angoissant ? Il existe bien entendu une explication scientifique pour expliquer ce curieux mécanisme. Alors, pourquoi notre jambe dort-elle après être resté assis trop longtemps ? La réponse se trouve dans les lignes qui suivent… En attendant, bougez, marchez, évitez de rester assis trop souvent et trop longtemps !

Découvrez ici : Quelle est votre personnalité selon vos jambes lorsque vous êtes assis ?

Être assis souvent, et (trop) longtemps : le mal du siècle ?

Lorsqu’on est au bureau, on est amenés à rester assis au minimum 8h par jour. Ce n’est pas rien ! Durant 8h, nos jambes ne bougent quasiment pas. Si notre position n’est pas optimale, notre dos ainsi que notre cou finissent par nous faire mal. Outre le bureau, les occasions de rester assis sont nombreuses : métro, taxi, train, hall de gare, cinéma… Tandis que nos ancêtres passaient la majeure partie de leur temps debout ou courbé dans les champs, les sédentaires que nous sommes avons pris la mauvaise habitude de rester assis. Les conséquences sur notre santé sont nombreuses. Aujourd’hui, nous allons tenter de répondre à la question suivante : pourquoi notre jambe dort-elle après être resté assis trop longtemps ?

Découvrez ici : L’huile essentielle de Niaouli, pour des jambes ravissantes.


Pourquoi notre jambe dort-elle lorsque nous essayons de nous relever ?

Lorsque nous passons beaucoup de temps dans une position qui comprime les nerfs d’une région, ils ne transmettent plus de signaux clairs au cerveau et la circulation sanguine s’en trouve considérablement altérée. Avec le manque d’oxygène apporté par le sang, les cellules musculaires libèrent du lactate, la même substance qui provoque les fameuses crampes. Cela nous fait perdre le contrôle de ce membre – la médecine parle de neuropathie périphérique, plus fréquente chez les diabétiques et les personnes atteintes de la maladie génétique de Charcot-Marie-Tooth. Dans les cas les plus extrêmes, il faut savoir que 4 heures de cette situation peuvent provoquer une gangrène. Fort heureusement, il est tout de même rare d’atteindre cette situation dramatique, car le lactate cause de la douleur – un appel chimique à l’aide des muscles. Une fois la douleur ressentie, le cerveau réagit rapidement, nous changeons de position, la circulation redevient normale et la jambe, le bras ou le fessier se réveillent.

Désormais, vous réfléchirez à deux fois avant de rester plusieurs heures assis sans bouger vos jambes !


A lire aussi :

 

Vous aimerez aussi :