Poids de l'âme : mythe ou réalité ? Théorie des 21 grammes...

Poids de l'âme : mythe ou réalité ? Théorie des 21 grammes...

Le poids de l’âme : cette expression vous évoque-t-elle quelque chose ou bien ce concept est-il complètement abstrait pour vous ? Dans les deux cas, cet article devrait vous intéresser…

En mars 1907, le médecin américain Duncan MacDougall fit une découverte particulièrement étonnante : ses expériences lui ont permis de théoriser sur le fait qu’une fois décédé, un corps se délesterait du poids de son âme, soit de 21 grammes (trois quarts d’once).

Peu après son trépas, l’âme quitterait le corps qui se retrouverait donc allégé de ce poids précis et invariable à tous les êtres humains qui composent notre univers.

Découvrez ici :

Poids de l'âme

Poids de l’âme : Histoire d’une théorie hors du commun

Sans doute vous demandez-vous comment ce professeur est-il parvenu à une conclusion qui ne laisse personne indifférent, pas même les êtres les plus cartésiens ?

Afin d’établir cette théorie, le scientifique a choisi de peser six personnes moribondes avant et après leur trépas.

L’écart de poids constaté n’était selon lui pas justifiable biologiquement parlant. Cette variation de poids, ces 21 grammes, constituent selon lui la preuve irréfutable que l’âme a quitté le corps du défunt au moment de sa mort.

Découvrez ici :

Le professeur reproduisit l’expérience sur quinze chiens probablement empoisonnés. Contrairement à l’expérience précédemment réalisée sur des cadavres humains, la variation de poids ne fut cette fois-ci pas constatée.
Duncan MacDougall en conclut logiquement que seuls les êtres humains sont pourvus d’une âme.

Un compte-rendu de ces expériences fut publié en 1907 dans les pages du New-York Times et la théorie des 21 grammes fit alors grand bruit à travers le monde.

Depuis sa parution en 1907, les conclusions établies par le docteur MacDougall ont subi et subissent encore aujourd’hui les foudres de la controverse.

Parmi ses détracteurs les plus illustres figure le scientifique Karl Kruszelnicki (Dr. Karl) qui dans son ouvrage Great Mythconceptions tend à réduire à néant le caractère rationnel et fiable des expériences de MacDougall.

Et vous, croyez-vous à la théorie du poids de l’âme ?

A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :