Natarajasana, ou la célèbre posture du danseur

Natarajasana, ou la célèbre posture du danseur

Natarajasana, posture célèbre du Yoga connue pour être la posture du danseur, est une figure avancée, qui requiert expérience et équilibre. Très physique, elle demande à la fois une ouverture d’épaule et du devant de la cuisse. La difficulté de son exécution est proportionnelle à la grandeur de son mythe.

Découvrez ici : Les formes de Shiva.

Natarajasana


Découvrons le mythe de Natarajasana


Dans des temps immémoriaux existait un groupe de sages composé de dix milles Rishis, qui refusaient de croire en l’existence des dieux, et du fameux Trimurti Brahma-Vishnu-Shiva, partie manifestée de la divinité suprême qui se fait triple pour présider aux différents états de l’univers. Ce dernier décida de les visiter à l’endroit où ils vivaient, dans la forêt, afin de leur révéler la vérité… Shiva fut accueilli par les Rishis par une pluie de mauvais sorts, qui se révélèrent tous plus inefficaces les uns que les autres. Ils décidèrent alors de lui envoyer un tigre féroce. Shiva l’attrapa et utilisa sa peau pour en faire un vêtement. Puis les nombreux Rishis décidèrent de lui lancer un serpent extrêmement dangereux, lequel servit d’ornement à Shiva qui n’était nullement effrayé par l’animal menaçant. Enfin les Rishis envoyèrent sur Shiva un démon sous la forme d’un nain tout noir qu’il écrasa alors au sol avec son pied, avant de se mettre à danser.

Le rythme de la danse était particulièrement enivrant, envoûtant. Pendant que Shiva dansait, il jouait d’un tambour nommé Damaru, tandis qu’une lumière divine émanait de son corps. Les dieux descendirent du ciel pour le vénérer dans sa forme du Dieu de la danse, nommé Nataraj. Particulièrement fascinés et éblouis par la démonstration de force et de pureté de Shiva, les Rishis hérétiques décidèrent de se mettre à genoux afin d’admirer sa splendeur.

Cette dance est appelée aussi Danse de l’éternité, ou Danse de Tandava. Lorsque Shiva danse, le monde se met à trembler et se désintègre pour devenir néant, et permettre à un nouveau de se créer. Il est également dit que Shiva accomplit cette danse dans le cœur de ses dévots afin de détruire leur égo et permettre à leur âme pure de se révéler.

Vous l’aurez sans doute compris, la posture Natarajasana n’est pas qu’une figure grâcieuse et qui force l’admiration par le niveau de technicité qu’elle demande à celui qui l’accomplit. Elle est un véritable symbole, qui rappelle la puissance du dieu Shiva et sa capacité à faire renaître inlassablement notre monde.

A lire aussi :

 

Vous aimerez aussi :