Les dangers de samādhi et comment les éviter

Les dangers de samādhi et comment les éviter

Tout ce qu’il faut savoir pour éviter les dangers de samādhi.

Qu’est-ce que le samādhi ?

Dans la philosophie bouddhiste, le samādhi fait référence à deux choses : la première englobe les niveaux de concentration que l’on peut atteindre en pratiquant la méditation samatha bhavana, qui vise à développer la tranquillité.

Dans la seconde définition, le samādhi est le huitième et dernier membre du noble sentier octuple, voie qui mène à a délivrance totale et dont il est question dans l’enseignement du Bouddha. Atteindre le samādhi, c’est parvenir à la vision pénétrante, à la connaissance profonde.

Si le samādhi est l’objectif que vise un grand nombre de méditants, et s’il regorge de bienfaits, il n’est pas totalement inoffensif pour autant. Les dangers de samādhi sont bien réels et il est important de les comprendre avant de chercher à atteindre le niveau de concentration le plus élevé du samādhi.

Découvrez ici : Qu’est-ce que le samādhi ?


Les dangers de samādhi

L’absorption dans le samādhi

Par définition, le samādhi signifie l’absorption absolue. Le méditant traverse trois paliers de concentration : le niveau de concentration grossière, le niveau de concentration d’approche et le niveau d’insertion. Ce dernier est le but à atteindre, il entraîne un état de conscience modifié si bien que celui qui médite et l’objet  sur lequel il fixe son esprit fusionne. On atteint alors un état d’union avec le dieu intérieur : l’esprit dépasse l’objet pour atteindre une conscience infinie, sans bornes.

La disparition des repères

Poussé à cet extrême, le méditant peut faire face au néant, à un espace vide. S’il manque de sagesse, le méditant fait face à de véritables périls, il peut ne plus vouloir contempler autre chose que ce calme intérieur. Les repères sont dissous dans cet absolu gigantesque, et il n’est pas impossible de s’y perdre. C’est l’un des principaux dangers de samādhi, et c’est la raison pour laquelle cette pratique demande une vraie préparation en amont.

La confusion entre paix et joie

Atteindre le samādhi, c’est parvenir à un immense sentiment de paix intérieure. L’un des dangers de samādhi est de confondre cet état de paix intérieure avec une sensation de joie, dont le méditant ne voudra plus se séparer. La joie, contrairement à la paix, attise le désir, et le pratiquant peut être tenté de rester dans ce sentiment qui lui procure du bonheur. Le samādhi en lui-même n’a que des bienfaits, mais s’il est mal orienté, il peut devenir dangereux.


A lire aussi :

Abigaël Abigaël

Chroniqueuse et passionnée par le monde mystique, avec une forte sensibilité liée au monde spirituel, elle investit la plupart de son temps à des activités en plein air. Son plus grand rêve est de faire le tour du monde. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

 

Vous aimerez aussi :