Qu'est-ce que la phytothérapie et à quoi sert-elle ?

Qu'est-ce que la phytothérapie et à quoi sert-elle ?

Qu’est-ce que la phytothérapie et à quoi sert-elle ? Répondre à ces question revient à parler de son l’étymologie´et à ses origines. Le terme phytothérapie a une origine grecque, dans laquelle phyto signifie «légume» et therapeia signifie «traitement». Cette La médecine à base de plantes est l’utilisation de plantes pour traiter les maladies et rétablissement de la santé. Toute préparation pharmaceutique peut être considérée comme un médicament phytothérapeutique utilisant comme parties de plantes (feuilles, tiges, racines, fleurs et graines) un effet pharmacologique reconnu.

Qu’est-ce que la phytothérapie : pratique millénaire de guérison par les plantes


Pour d’autres éléments de réponses à la question – Qu’est-ce que la phytothérapie – Il faut aussi dire qu’elle représente le savoir empirique transmis et enrichi au fil d’innombrables générations. Les effets reconnus des plantes préconisent une approche holistique, dans sa globalité, sur tout l’individu. La phytothérapie moderne s’appuie à la fois sur cette sagesse traditionnelle et sur les découvertes de la médecine moderne. Cette récente rencontre entre ces 2 mondes et avec très peux de régulation font en sorte que la pratique et la formation de ce domaine soit encore douteux. Pourtant et bien que l’utilisation des plantes médicinales est encore aujourd’hui la forme de médecine la plus répandue à travers le monde, l’apparition des médicaments modernes vers la fin du XIXe siècle, a aider au déclin en Occident en détriment de la médecine scientifique.

Lire aussi : Les 4 plantes de phytotherapie anti-stress

La phytothérapie possède toutefois deux tendances majeures. Une d’elles basée sur les connaissances biochimiques qui démontre les effets des plantes et l’autre tendance basée sur l’action des principes actifs sur les symptômes des maladies.

Toutefois, depuis les années 1970 et due aux effets indésirables des médicaments, les gens se sont tournés de nouveau vers les plantes médicinales. Leur popularité grandissante a amené les scientifiques à entreprendre de nouvelles recherches. Ainsi, l’organisation mondiale de la santé avec l’appui de la Communauté Européenne ont créé des organismes visant à recenser les usages traditionnels des plantes médicinales, à les valider sur le plan scientifique et à mieux comprendre leurs mécanismes sous-jacents.

Actuellement la phytothérapie est associée à l’école scientifique, tandis que l’herboristerie (ceux qui s’occupent de la préparation, du mélange et de la transformation (concentrés, huiles, élixirs, onguents, etc.) des plantes et de leur culture est associée à l’école empirique. Toutefois elle est une distinction qui tend à s’amenuiser, car tradition et chimie s’en profite de plus en plus l’une de l’autre.

A lire aussi :

Belle Belle

Née à Versailles, elle est passionnée du monde spirituel et recherche chaque jour à se connaitre un peu plus pour son bien-être et une meilleure qualité de vie. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

Vous aimerez aussi :