.
Les huit trigrammes du Yi-King

Les huit trigrammes du Yi-King

Les trigrammes permettent de former des hexagrammes qui sont des symboles dans la « bible » chinoise appelée Yi-King. Il en faut deux pour constituer un hexagramme.

Abonnez-vous à notre newsletter!

Recevez chaque semaine des articles comme celui-ci dans votre email, c'est gratuit.

Abonnez Ici

Le Yi-King ou livre des mutations renferme une multitude de conseils pour chacun d’entre nous. Cet oracle répond aux questions que l’on se pose et s’obtient par un jet de pièces. A chaque fois que l’on jette trois pièces, nous obtenons un trigramme, c'est-à-dire trois traits. Ces traits sont continus ou discontinus selon que les pièces nous montrent leur côté pile ou face.

Voici en détails ici les trigrammes. Il y en a huit.


Les trigrammes du Yi-King représentent à la fois des propriétés, des animaux, et des parties du corps. On peut y voir également les membres d’une famille.

  • Le premier trigramme correspond au créateur/masculin et sa propriété est d’être fort. Il est associé au cheval. Il agit au niveau de la tête. Il s’agit du père.

  • Le second est le réceptif/féminin, sa propriété est d’être abandonné. Il est associé à la vache et au ventre. Il s’agit de la mère.

  • Le troisième, l’éveilleur a pour caractéristique le mouvement. C’est le dragon. Il est associé au pied et au fils aîné.

  • Le quatrième, le coq, la douceur, est pénétrant. Ce sont les cuisses. Il représente la fille aînée.

  • Le cinquième, l’insondable, est dangereux. Il s’agit du porc et de l’oreille. Il représente le fils cadet.

  • Le sixième est ce qui s’attache et marque donc la dépendance. C’est le faisan. Il est dit aussi brillant et se raccorde à l’œil. On y voit la fille cadette.

  • Le septième, l’immobilisation, signifie l’arrêt. Il correspond au chien et à la main. Le plus jeune fils correspond à ce trigramme.

  • Quant au huitième, le joyeux, il correspond au plaisir. Il est associé au mouton et à la bouche. La troisième fille est représentée par ce trigramme.


Procédant à chaque fois par analogie, on retrouvera bien d’autres correspondances dans le Yi-King. Par exemple, le créateur est synonyme de glace, de métal. La mère peut s’imager par un chaudron. L’éveilleur est jaune sombre, on lui associe un jonc, le tonnerre. Le doux est aussi le bois, quand l’insondable est semblable à l’eau, aux hommes mélancoliques aux cheveux gris, à la couleur sang. La fille cadette est par contre semblable au soleil, au feu, à la sècheresse, à la tortue, au crabe, à l’escargot, et à la moule…


Essayez !

Essayez !

A lire aussi :

WeMystic WeMystic

Sur WeMystic, vous trouverez tout sur l’astrologie, le tarot, la numérologie, le bien-être et la spiritualité. Si vous souhaitez nous contacter, envoyez un mail à info@wemystic.fr.

Réalisez votre consultation en ligne personnalisée :

Dernières Chroniques