Les différences entre hypnose et sophrologie

Les différences entre hypnose et sophrologie

Souvent confondues, parfois prises pour une seule et même pratique, l’hypnose et la sophrologie sont en réalité deux choses bien distinctes, malgré leurs nombreux points communs. Elles utilisent effectivement des approches similaires et sont les toutes deux pratiquées par un thérapeute, mais les techniques utilisées et les résultats obtenus peuvent être sensiblement différents. Connaître les différences entre hypnose et sophrologie vous permettra de savoir laquelle choisir selon votre situation !

Découvrez les principales différences entre hypnose et sophrologie

Découvrez ici : Les dangers de la sophrologie.

Qu’est-ce que l’hypnose et comment fonctionne-t-elle ?

L’hypnose s’adresse à l’inconscient du patient, et une séance s’effectue généralement en tête à tête. Le thérapeute utilisera diverses approches qui mettront le patient dans un état de relaxation et lui permettront d’atteindre un état de conscience modifiée. Le spécialiste de l’hypnose pourra ainsi accéder aux forces inconscientes et enfouies de son patient, qui se trouvera dans un état proche du sommeil.

Cet état s’appelle la phase d’induction, pendant laquelle l’hypno-thérapeute joue le rôle de guide dans le voyage hypnotique. L’hypnose peut être utilisée dans une grande variété de situations : lors de troubles du sommeil, de traumatismes de jeunesse, de douleurs physiques. Elle est aussi régulièrement utilisée comme un anesthésique lors d’opérations chirurgicales.

Découvrez ici :


Qu’est-ce que la sophrologie et comment fonctionne-t-elle ?

L’hypnose peut être considérée comme la mère de la sophrologie, puisque c’est l’une des nombreuses approches utilisées lors d’une séance. Mais à l’inverse de l’hypno-thérapeute, le sophrologue s’adresse au conscient du patient et centre son approche sur le mental, le corps et les émotions. La sophrologie utilise en parallèle des techniques de relaxation qui sont inspirées du yoga.

Là où l’hypnose cherche à trouver les maux à l’origine d’un trouble, la sophrologie s’appliquera avant tout à traiter les symptômes sans nécessairement agir sur la cause principale. Elle s’articule davantage autour de la personne que du problème.

Découvrez ici :

Hypnose ou sophrologie : laquelle choisir ?

Bien qu’elles utilisent des approches différentes, on peut globalement souligner que l’hypnose et la sophrologie ont toute deux pour but d’apporter un mieux-être ciblé ou général ; la première en trouvant l’origine du problème, la seconde en soignant directement les maux.

En effet, l’une des principales différences entre hypnose et sophrologie se retrouve dans leur mode d’utilisation :

Quand utiliser l’hypnose

  • En cas de troubles liés à un événement passé (insomnie, troubles alimentaires, addiction…).
  • En cas de traumatisme de jeunesse.
  • En cas d’opération chirurgicale et en remplacement d’une anesthésie classique.

Quand utiliser la sophrologie

  • En cas de stress quotidien et de crises d’angoisse.
  • En cas de maladie comme l’hypertension, l’asthme, le diabète, etc.
  • En cas de maladies dégénératives (Parkinson, scléroses en plaques…).

A lire aussi :

Abigaël Abigaël

Chroniqueuse et passionnée par le monde mystique, avec une forte sensibilité liée au monde spirituel, elle investit la plupart de son temps à des activités en plein air. Son plus grand rêve est de faire le tour du monde. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

Vous aimerez aussi :