Quelle est la différence entre la religion et la spiritualité ?

Quelle est la différence entre la religion et la spiritualité ?

Lorsque nous recherchons sur Internet les textes et réflexions sur les différences entre ces deux concepts si importants, ce que l’on retrouve, ce sont des points de vue contraires et contradictoires. Selon les défenseurs de la religion, la spiritualité est vide de sens et serait juste une envie de certaines personnes en quête de positions bizarres avec le corps. Pour les défenseurs de la spiritualité, la religion est tout simplement un ensemble de règles et obligations que les fidèles suivent, craindre et obéir. Pour nous, la religion et la spiritualité sont positives et rapprochent les êtres humains et les orientent vers la Lumière, le Bien.

Nous vous proposons de découvrir la distinction que nous faisons entre religion et la spiritualité, sans en préférer l’une au détriment de l’autre.

La spiritualité et la religion – deux façons de trouver la paix

Pour comprendre la différence entre ces deux concepts, il est important de les connaître. La religion est un système de croyance en un seul dieu (ou des dieux), ce qui implique le culte et suivre les rituels et la conduite éthique dans la pratique du bien. La spiritualité est un ensemble de croyances, d’attitudes et de pratiques qui cherchent à transcender et atteindre le monde spirituel sans règles bien définies. La spiritualité tente d’atteindre le bien-être intérieur, l’amour proféré par Dieu (ou des divinités) à travers la connaissance de l’âme humaine.

La religion est dogmatique, la spiritualité est libre

Dans les religions, il y a un ensemble de croyances qui sont considérés comme des vérités révélées par le Divin. En suivant les dogmes de la religion – comme la croyance en l’existence de Dieu, le baptême, la rémission des péchés, l’existence du ciel et l’enfer, etc. – les fidèles se rapprochent de Dieu et du Bien. Croire aux dogmes et suivre les rituels de la religion (aller à l’église, faire baptiser les enfants, se marier et de suivre les lois de la religion prophétisée dans les livres saints) les fidèles entretiennent une bonne relation avec la divinité en qui ils croient.

Pour la spiritualité, l’on trouve ses propres moyens d’entrer en contact avec la divinité en qui l’on croit, de façon à retrouver la paix intérieure. Tous ceux qui cherchent à développer leur spiritualité font des actions et bonnes pratiques dans le but de se rapprocher du divin. Il n’existe ni de règles à suivre ou ni de méthodes bien définies, l’idéal est la recherche du bien-être physique, spirituel et la transmission des actions du Bien.

Enfin, l’objectif est le même : se rapprocher de Dieu (ou des dieux, des divinités) et faire le bien, mais la religion montre ses règles et les moyens de rendre cela possible et la spiritualité demande que l’on trouve son propre chemin, celui qui lui semble le plus approprié. Aucun des deux concepts ne prime sur l’autre, car certaines personnes se sentent plus proches du bien et de Dieu à travers la religion, et d’autres personnes, par contre, s’adaptent mieux à la liberté de la spiritualité.

Découvrez ici :


La spiritualité, la religion et la santé


Être un spiritualiste, avoir la foi, croire en Dieu, quelle que soit votre religion ou si vous avez un côté spirituel, indépendamment des religions, cela est bénéfique pour votre santé. La foi se révèle un torrent inépuisable d’énergies, qui combat le stress, la colère, l’amertume et la dépression. C’est donc quelque chose qui aide le corps, l’esprit et les émotions à tout moment de la vie. Dans la religion, la foi est liée à la croyance en Dieu, les anges et les saints sont capables de nous entendre et de nous aider en matière. Dans la spiritualité, les gens croient que par la méditation, la pratique du bien et de la connaissance de l’âme humaine, l’on peut réaliser des processus de guérison et de sagesse. La religion et la spiritualité impliquent la foi et la croyance et sont également bénéfiques à la santé physique et mentale.


Les dogmes de la religion sont mauvais ? La liberté de la spiritualité est vaine ?

Non, ni l’un ni l’autre. La religion a des dogmes et des règles claires et précises, dans laquelle les fidèles sont amenés à ne pas les remettre en cause, mais il faut souligner que chacun des deux concepts existent pour guider les hommes vers le chemin du bien. “Tu ne tueras point », « Tu ne voleras pas », « Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin », ce sont des règles qui amènent les fidèles à trouver la paix et répandre le bien. Beaucoup de gens préfèrent les dogmes, les règles bien définies pour se sentir proche de Dieu. La liberté de la spiritualité n’est pas vaine, elle n’est pas païenne et mérite le même respect de la part des religieux. Si une personne ne se sent proche de Dieu à travers une religion, elle peut chercher d’autres moyens pour se connecter au divin, et retrouver la paix grâce à sa propre spiritualité.

Découvrez ici :


Et le fanatisme religieux ?

Voici le véritable problème. Le fanatisme religieux est un problème très grave qui engendre surtout l’intolérance. Le manque de respect et de tolérance envers toutes les autres croyances, les comportements différents, les options sexuelles, les propos selon lesquels « ma religion est meilleure que la vôtre » ou « mon Dieu est meilleur que le vôtre » sont des attitudes qui éloignent les fidèles du bien et de Dieu. Les vrais religieux sont tolérants, et le respect est la caractéristique de ceux qui vivent vraiment selon les enseignements de Dieu. Mais, il est important de faire attention à l’extrémisme religieux qui existe et provoque le mal dans le cœur des gens. La tolérance et l’amour pour Dieu doit toujours aller de pair avec la recherche la recherche du bien.

A lire aussi :

Jean Jean

Ecrivain et passionné du monde spirituel, il concentre son expérience dans la communication avec son prochain, en sachant donner et recevoir. Un amoureux de la vie qui est toujours à la recherche du bien-être physique et psychologique. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

Vous aimerez aussi :