L'arbre de vie celte, ou les secrets de Crann Bethadh...

L'arbre de vie celte, ou les secrets de Crann Bethadh...

Avez-vous déjà entendu parler de Crann Bethadh ? Cela ne vous absolument rien ? Peut-être êtes-vous davantage familier avec le concept d’arbre de vie ? En réalité, Crann Bethadh est l’arbre de vie celte. Ce symbole vous intrigue, vous aimeriez en apprendre davantage sur les significations qu’il revêt… Notre article du jour vous dit tout sur le fameux arbre de vie celte. Belles découvertes !

Découvrez ici : Qu’est-ce que le tarot celte ?

L’arbre de vie celte : au cœur de la culture celte

Il faut savoir que l’arbre de vie est une figure centrale de la culture celte. En effet, l’arbre de vie celte est véritablement au cœur de la spiritualité celtique primitive. Pour les Celtes, l’arbre était une source de nourriture de base : un porteur de nourriture, un abri et un combustible pour la cuisine et la chaleur. Sans arbres, la vie aurait été particulièrement difficile.

Le bois des arbres sacrés avait des propriétés magiques, ce qui était reflété dans l’ alphabet celtique Ogham , dans lequel chaque lettre représente un arbre sacré particulier. Certains arbres fournissaient de la nourriture, du bois pour fabriquer des armes de chasse ; d’autres étaient sacrés pour les fées ou pour les dieux. Dans les récits de la création celtique, les arbres étaient les ancêtres de l’humanité, des êtres plus âgés et plus sages qui fournissaient l’alphabet, le calendrier et l’entrée aux royaumes des dieux. Les arbres ont également été associés aux croyances chamaniques des druides et d’autres peuples celtes au monde surnaturel.

Enfin, ajoutons que les arbres étaient un lien avec le monde des esprits et des ancêtres, des entités vivantes et des portes d’autres mondes. L’arbre le plus sacré était le chêne, qui représentait l’axis mundi, le centre du monde. Le nom celtique du chêne, daur, est à l’origine du mot “porte”. La racine du chêne était littéralement la porte de l’autre monde, le royaume de la fée. Le mot druide , le nom de la classe des prêtres celtiques, est composé quant à lui des mots qui font référence au chêne et à la voyance. Un druide était donc celui qui était doté d’une vision hors du commun, il était considéré comme le gardien de la porte qui conduisait à l’autre monde. Longtemps après que les anciens druides ont disparu dans la nuit des temps, la tradition des arbres continue de faire partie intégrante du mythe et du folklore celtiques. D’innombrables légendes irlandaises tournent autour des arbres. Aujourd’hui encore, on pourrait tout à fait s’endormir à côté d’un arbre et se réveiller dans le royaume des fées.


A lire aussi :

Alice Alice

Rédactrice, elle vit connectée à internet et aime le monde mystique. Dans sa vie, elle a appris un peu de tout et en veut toujours plus, parce que la vie ne peut pas s'arrêter. Si vous souhaitez nous contacter, cliquez ici !

Vous aimerez aussi :